إعـــــــلان

تقليص
لا يوجد إعلان حتى الآن.

dossier " Ramadan "

تقليص
X
  • تصفية - فلترة
  • الوقت
  • عرض
إلغاء تحديد الكل
مشاركات جديدة

  • dossier " Ramadan "






    Il ne reste au Ramadan sacré que quelque jours .Peut être il y a encore parmi nous mes soeurs celle qui ne s’occupe pas de se préparer à ce mois de miséricorde et de pardon. C’est pour cette raison que je vous rappelle mes sœurs de bien nous préparer à ce mois en créant un programme qui s’intensifie de plus en plus pourqu'on s'habitue à l’adoration intensive dans le Ramadan Inshallah

    & A l’arrivée du mois de Radjab, le Messager d’Allah, invoquait
    Allah, Exalté soit-Il, en ces termes
    &O Allah! Bénis pour nous Radjab et Chaâban
    et fais que nous atteignions le mois de Ramadhan
    A notre tour, nous implorons Allah
    &O; Seigneur des mondes, fais que nous atteignions
    le mois de Ramadhan et que nous soyons recouverts de bien d’aisance et de bienfaits

    A suivre

  • #2
    رد: dossier " Ramadan "


    Allah le Très Haut dit (sens du verset): « (Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d' entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. - Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants! » Coran, 2 : 185

    Ce mois béni est une grande occasion pour le bien, la pratique cultuelle, la dévotion et l’obéissance à Allah

    C’est un mois important, une belle occasion, un mois au cours duquel les bonnes œuvres sont décuplées, les mauvaises aggravées, les portes du paradis ouvertes et les portes de l’enfer fermées. Allah y agrée le repentir des auteurs de péchés et de mauvaises actions. C’est un mois dont le début est miséricorde, le milieu pardon et la fin affranchissement de l’enfer

    Remercions Allah, Exalté soit-il, pour les occasions de bien et de bénédiction qu’Il nous a données. Remercions-Le de nous avoir réservé des causes de grâce et des catégories de bienfaits abondants. Profitons du passage de ces moments sacrés et de ces occasions privilégiées en les ornant par des actes de piété et par l’abandon des interdits. C’est ainsi que nous mènerons une bonne vie et accéderons au bonheur après notre mort

    Pour le vrai croyant, tous les mois sont des occasions pour la dévotion, toute sa vie étant une occasion pour l’obéissance. Mais son désir pour le bien se renforce considérablement au mois de Ramadan, et son cœur se livre avec plus d’énergie à la dévotion. Il s’oriente vers son Maître Transcendant et Très Haut. Pour Sa grande générosité, notre Maître octroie Sa grâce aux croyants jeûneurs et leur accorde une récompense multipliée pendant ce temps particulier. Ils les rétribue abondamment pour leurs bonnes œuvres

    Combien aujourd’hui ressemble à la veille ! … Les jours passent rapidement comme des instants. A peine avons-nous accueilli le Ramadan que nous lui disons au revoir. Et, peu de temps après, nous accueillerons le Ramadan une nouvelle fois. C’est à nous de nous dépêcher d’accomplir de bonnes œuvres dans ce mois important et de veiller à tout ce qui peut plaire à Allah et nous procurer le bonheur le jour où nous Le rencontrerons

    Après cette introduction voyons comment pouvons-nous à
    présent nous préparer pour le Ramadan ?

    La préparation du Ramadan commence par un examen de
    conscience pour constater sa propre négligence dans la réalisation des exigences des deux attestations et dans l’accomplissement des obligations et l’abandon des sources de plaisir inutile ou suspect

    Le fidèle doit évaluer sa conduite afin que le Ramadan marque une accélération de sa progression dans la foi. Car celle-ci peut augmenter ou diminuer ; l’obéissance l’augmente et la désobéissance l’affaiblit. L’obéissance commence par la réalisation de la vraie servitude envers Allah seul. Cela est marqué par la croyance ferme qu’Allah est le Seul qui mérite vraiment d’être adoré. Et puis on Lui consacre toute forme d’adoration sans Lui associer personne en cela. L’on doit aussi être convaincu que ce qui nous arrive ne pourrait pas ne pas nous arriver et ce qui nous a raté ne pourrait pas nous frapper puisque tout est prédéterminé

    Nous nous abstenons de tout ce qui s’oppose à la réalisation des deux attestations et nous évitons d’introduire des innovations dans la religion et réaffirmons notre alliance et notre désaveu ; nous nous allions avec les croyants et déclarons notre hostilité aux infidèles et hypocrites. Nous éprouvons de la joie quand les musulmans remportent une victoire contre leurs ennemis et nous suivons l’exemple du Prophète () et ses Compagnons et appliquons Sa Sunna et celle des califes bien guidés qui lui ont succédé. Nous aimons la Sunna et ceux qui l’appliquent et nous la défendons partout et toujours

    Ensuite nous faisons notre propre examen de conscience pour la négligence que nous manifestons dans les pratiques rituelles comme l’accomplissement des prières en groupe, le rappel d’Allah, le Puissant et Majestueux, le respect des droits du voisin des proches et des autres musulmans. Il en est de même de notre laxisme relatif à la recommandation du bien, à l’interdiction du mal, à la recommandation mutuelle de la vérité, à la persévérance en cela, à la persistance dans l’abandon des mauvais actes et dans l’accomplissement des actes cultuels et l’endurance des décrets d’Allah le Puissant et Majestueux

    L’examen de conscience doit encore concerner les actes de désobéissance et l’acharnement aux plaisirs. Il s’agit alors de cesser tout acte de désobéissance majeur ou véniel ; qu’il soit accompli à l’aide de l’œil comme un regard porté sur un objet interdit ou par l’oreille comme l’écoute de la musique ou par le pied comme la marche vers ce qu’Allah le Puissant et Majestueux n’agrée pas ou par les mains comme leur usage contraire à l’agrément d’Allah ou la bouche comme la consommation de ce qu’Allah a rendu illicite comme le fruit de l’usure ou de la corruption ou d’autres revenus qui entrent dans la rubrique : spoliation des biens d’autrui

    Nous devrions avoir présent à l’esprit qu’Allah tend la main le jour pour permettre au pécheur de la nuit de se repentir et tend la main la nuit pour permettre au pécheur du jour de se repentir. A ce propos, Allah le Très Haut a dit (sens des versets): «- Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, - qui dépensent dans l' aisance et dans l' adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui - car Allah aime les bienfaisants -- et pour ceux qui, s' ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d' Allah et demandent pardon pour leurs péchés - et qui est - ce qui pardonne les péchés sinon Allah? - et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait. - Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien! » (Coran, 3 :133-136 ) et : « - Dis: "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux.» (Coran, 39 :53 ) et : «- Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d’Allah le pardon, trouvera Allah Pardonneur et Miséricordieux. » Coran, 4:110


    C’est avec cet examen de conscience, avec ce repentir et cette imploration du pardon que nous devrions accueillir le Ramadan : Le vrai intelligent est celui qui se maîtrise et œuvre pour préparer la mort. L’incapable est celui qui s’adonne à la passion et souhaite tout obtenir d’Allah

    Le mois de Ramadan est certes un mois de profits et de gains. Le commerçant averti saisit les opportunités pour augmenter ses bienfaits. Profitez de ce mois grâce à la dévotion par la multiplication des prières, la lecture du Coran, le pardon aux autres, la bienfaisance à leur égard et la distribution d’aumônes aux pauvres

    Au mois de Ramadan, les portes du paradis sont ouvertes, les portes de l’enfer soigneusement fermées, les démons enchaînés et chaque nuit eu lieu cet appel : ô celui qui cherche le bien ! Avance. &O; celui qui cherche le mal ! Recule

    Soyons de bons serviteurs d’Allah fidèles à la tradition des ancêtres pieux et guidés par la Sunna de notre Prophète () de sorte à obtenir à la fin du Ramadan le pardon de nos péchés et l’exaucement de nos bonnes œuvres

    Sachone que Ramadan est le meilleur des mois. Ibn al-Qayyim a dit : « La comparaison des choses créées par Allah amène à préférer le Ramadan à tous les autres mois et ses dix dernières nuits à toutes les autres ». Voir Zad al-m’aad, 1/56

    A suivre

    تعليق


    • #3
      رد: dossier " Ramadan "







      Ce mois est préféré aux autres pour quatre raisons


      Premièrement, il comprend la meilleure nuit de l’année, la nuit du Destin à propos de laquelle Allah le Très Haut dit (sens des versets): «- Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. - Et qui te dira ce qu’est la nuit d'Al-Qadr? - La nuit d'Al-Qadr est meilleure que mille mois. - Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l'Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. - Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube. »
      (Coran, 97 :1-5)

      La pratique cultuelle faite dans cette nuit est meilleure que les pratiques cultuelles faites dans mille autres mois

      Deuxièmement, c’est au cours de ce mois que le meilleur livre fut révélé au meilleur des prophètes (). A ce propos le Très Haut a dit (sens des versets): « (Ces jours sont) le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement.» (Coran, 2 : 185) et : « - Nous l’avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui avertit, - durant laquelle est décidé tout ordre sage, - c’est là un commandement venant de Nous. C’est Nous qui envoyons (les Messagers),»
      (Coran, 44 : 3-5)

      Dans al-Madjam al-Kabir, at-Tabarani a rapporté de même que l’Imam Ahmad d’après Wailah ibn al-Asqu’a (qu’Allah soit satisfait de lui) que le Messager d’Allah () a dit : « Les feuilles d’Ibrahim furent révélées durant la première nuit du Ramadan, et la Thora à la sixième nuit du mois et le Coran à la vingt quatrième »
      (hadith déclaré bon dans as-Silsila as-Sahihi, 1575)

      Troisièmement, les portes du paradis sont ouvertes pendant ce mois et les portes de l’enfer fermées et les démons enchaînés

      D’après Abou Hourayra (qu’Allah soit satisfait de lui) le Messager d’Allah () a dit : « A l’arrivée du Ramadan, les portes du paradis sont ouvertes, celles de l’enfer fermées et les démons enchaînés »
      (Rapporté par al-Boukhari et Mouslim)

      An-Nassaï a rapporté d’après Abou Hourayra (Qu’Allah soit satisfait de lui) que le Messager d’Allah () a dit : « A l’arrivée du Ramadan, les portes du paradis sont ouvertes, celles de l’enfer fermées et les démons enchaînés » (déclaré authentique par al-Albani dans Sahih al-Djami, 471). At-Tirmidhi, Ibn Madja et Ibn Khouzayma (selon une version) ont rapporté : « Dès la première nuit du Ramadan, les démons et les plus méchants des djinns sont enchaînés et les portes de l’enfer sont toutes fermées et celles du paradis toutes ouvertes. L’on appellera ainsi : ô chercheur du bien ! Avance. Ô chercheur du mal ! Recule. Et, à chaque nuit, Allah affranchit des gens de l’enfer »
      (déclaré bon par Al-Albani dans Sahih al-Djami (759)

      On peut se demander : si les démons sont enchaînés pourquoi tant de maux et de péchés sont perpétrés durant ce mois ?

      La réponse est que ceux qui respectent les règles et conditions du Ramadan ne sont concernés que faiblement. On peut aussi dire que seule une partie des démons est enchaînée : les plus méchants

      On peut encore dire qu’il s’agit d’une diminution des maux. Ce qui est constaté. Car les maux et péchés sont moins fréquents dans ce mois. En outre, l’enchaînement de tous les démons n’implique pas nécessairement l’absence totale de maux et péchés, ceux-ci ayant d’autres causes que les démons, comme les mauvaises âmes, les habitudes odieuses et les démons à visage humain. Voir al-fateh, 4/145

      Quatrièmement, le mois comprend beaucoup d’actions cultuelles. Certains de celles-ci ne se retrouvent qu’en Ramadan. C’est le cas du jeûne, des prières nocturnes, de la distribution des nourritures, de la retraite pieuse, de l’aumône et de la lecture du Coran

      Nous demandons à Allah, l’Auguste, l’Immense de nous assister tous à bien jeûner, à bien célébrer les prières nocturnes, à faire les actes d’obéissance et à nous abstenir des interdits
      التعديل الأخير تم بواسطة Aïmène; الساعة 24-02-2010, 05:15 PM.

      تعليق


      • #4
        رد: dossier " Ramadan "




        L'avènement du mois de Ramadan




        Le jeûne du mois de Ramadan est un acte dévotionnel prescrit par Allah, Exalté soit-Il, à une période précise de l'année, et qu'il est impossible d'accomplir en dehors de cette période. Le musulman doit donc connaître les règles jurisprudentielles afférentes au commencement et à la fin du mois de Ramadan pour accomplir le jeûne de la manière requise


        L'avènement du mois de Ramadan est prouvé par l’un des deux éléments suivants


        Le premier: la vision du croissant du mois de Ramadan, conformément au verset (sens du verset): "Quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne"
        Coran 2/18 et au Hadith


        "Jeûnez à la vision de son croissant (le croissant du début du mois de Ramadan) et rompez le jeûne à la vision de son croissant de la fin du mois
        (Boukhari et Mouslim)


        Si un musulman doué de raison, adulte, équitable, et fiable dans son expérience et sa probité, voit le croissant du mois de Ramadan, cela marque le début du mois et il faut donc commencer à jeûner


        Le début du mois de Ramadan peut être prouvé également par l'achèvement du trentième jour du mois de Cha’baan car le mois lunaire ne peut avoir plus de trente jours. Selon Ibn ‘Omar, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, le Prophète, , a dit: "Le mois est tel et tel et tel – c'est-à-dire compte trente jours – puis il a dit: tel, et tel et tel" autrement dit compte vingt-neuf jours (Boukhari et Mouslim) Ce Hadith démontre que le mois est composé soit de 30 jours, soit de 29 jours


        Si le mois de Cha’baan a compté trente jours, cela signifie sans aucun doute que le mois de Ramadan a commencé la nuit qui suit le trentième jour. Le Prophète, , a dit:


        "Jeûnez à la vision de son croissant (le croissant du début du mois de Ramadan) et rompez le jeûne à la vision de son croissant (de la fin du mois), si rien n'est visible, attendez le trentième jour du mois de Cha’baan"
        (Boukhari et Mouslim)


        Si les gens n'ont pas observé le croissant, ils doivent donc attendre le trentième jour du mois de Cha’baan et il n'est pas permis, selon le plus correct des avis, de jeûner le trentième jour comme si c’était un jour du mois de Ramadan, vu que l'avènement du nouveau mois n'a pas été prouvé


        Ce trentième jour est appelé le jour du doute. La citation de ‘Ammar ibn Yaassir, qu'Allah soit satisfait de lui, prouve l'interdiction de jeûner ce jour là: "Celui qui jeûne le jour du doute a désobéi à Aboul-Qaassim". (Abou Daoud). L'on rapporte que le Prophète, , avait interdit de jeûner ce jour.


        Selon Abou Horayra, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète, , a dit


        " N’avancez pas le jeûne du Ramadhan d’un ou deux jours, excepté un homme qui avait l’habitude de jeûner (ce jour) alors qu’il le jeûne ! "
        (Boukhari et Mouslim)


        Rappelons également le Hadith cité plus haut


        " Jeûnez après l'observation (du croissant) et célébrez la fin (du ramadan) après l'observation (du croissant); si le temps est couvert, complétez 30 jours de Cha’baan (mois qui précède le ramadan). "


        Ce Hadith montre clairement que le début du jeûne dépend de la vision du croissant de lune. Si celui-ci n'a pas été observé, les gens doivent considérer que le mois de Cha’baan est de trente jours


        Ceci explique pourquoi il est préférable de rechercher le croissant du mois de Ramadan la nuit du trentième jour du mois de Cha’baan. Cela n'est pas un devoir pour tous les musulmans, mais une obligation religieuse collective qui, accomplie par certains d’entre eux, en dispense les autres


        En résumé, si le début du mois de Ramadan a été prouvé de l'une des deux manières précédentes, les gens doivent commencer à jeûner, sinon, ils ne doivent pas le faire


        La fin du mois de Ramadan est déclarée de l'une des deux manières évoquées dans les Hadiths précédents. Cependant, la vision du croissant du mois de Chawwaal doit être attestée par deux témoins, contrairement au mois de Ramadan, dont la vision du croissant peut être attestée par un seul témoin, qui doit répondre aux conditions requises dans le témoignage. Des Oulémas ont justifié ceci par la nécessité de prendre plus de précautions pour mettre fin à un acte de dévotion que pour le commencer.


        Il nous reste à rappeler quelques questions ayant fait l’objet de différends entre les Oulémas – les anciens et les contemporains. Parmi ces questions figure celle ayant trait à la vision du croissant dans un des pays islamiques et si cela implique que tous les musulmans dans les autres pays doivent agir en conséquence de cette vision. L'article ne suffira pas à présenter les avis de tous les Oulémas.


        L'avis prépondérant soutenu par les textes et le raisonnement logique soutiennent qu'il est possible que la vision du croissant puisse être différente d'un pays à un autre. Si la vision du croissant est la même dans ces pays, celui qui ne l'a pas vu doit faire comme les autres et agir en conséquence de cette vision, conformément à ce Qu’Allah, Exalté soit-il,
        dit:" Quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne " (Coran 2/185) et au Hadith dans lequel le Prophète, , dit: "Jeûnez quand vous le verrez, et arrêtez de jeûner quand vous le verrez".


        Il va de soi que cela ne signifie pas qu'il est nécessaire pour chaque individu d’avoir vu personnellement le croissant, mais d’agir en conséquence à l'endroit où il se trouve et où le croissant a été observé. Pour l'individu qui se trouve dans un lieu différent de celui où a été observé le croissant, il ne l'a donc vu ni en réalité ni selon la règle jurisprudentielle


        Les preuves théoriques affirment que les horaires mensuels suivent les horaires journaliers. Or, on sait que les variations de ces derniers d’un pays à l’autre ont un impact, selon l'avis unanime des Musulmans, car les pays jeûnent et rompent le jeûne à des moments différents de la journée, les Musulmans d’Orient s’arrêtant de manger avant ceux d’Occident et rompant leur jeûne avant eux, en fonction de la différence des horaires journaliers. Il est donc normal de considérer que les horaires mensuels varient également


        Et Allah sait mieux

        A suivre

        تعليق


        • #5
          رد: dossier " Ramadan "



          Le mois de Ramadan est le meilleur visiteur

          Le mois des profits nous est venu, c’est un visiteur brillant qui apporte des bienfaits innombrables ; pendant ce mois, on ne voit que des adorateurs inclinés, des gens qui lisent le Coran en s’abaissant devant Allah et en pleurant. Donc, remercions Allah de nous avoir fait parvenir à ce mois, car combien de personnes voulaient parvenir à ce mois et ne l’ont pas atteint, la mort les a surpris et les a fait périr

          La mort s’approche de nous, le départ est proche et nous n’avons pas de provisions ; donc, dépêchons-nous avant que nous ne puissions plus nous repentir. Soyons déterminés, accomplissons le bien pour Allah, car ceux qui ont réussi, ont fourni beaucoup d’efforts. Et sachons que celui qui est toujours paresseux ne réalisera pas ses désirs et sera perdant ; Aïcha () a dit

          « Le messager d’Allah accomplissait des efforts pendant le mois de Ramadan, comme il n’en accomplissait pas les autres mois» rapporté par Mouslim.

          lire la suite




          Ramadan, l’Invité

          C’est comme un invité, que tu reçois soit avec les civilités apparentes, soit avec le plaisir de la visite soit enfin avec la joie profonde de l’accueil et des retrouvailles

          lire la suite



          A suivre

          تعليق


          • #6
            رد: dossier " Ramadan "



            Sachons accueillir Ramadan


            Si nous lisons la Parole d’Allah « O; vous les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, pour que vous atteigniez la piété » (Al-Baqarah : 123), nous constatons que la sagesse dans l’obligation du jeûne est d’atteindre la piété (Taqwâ) et d’adorer Allah
            At-Taqwâ consiste à délaisser ce qui est interdit et plus généralement elle englobe le fait d’accomplir ce qui est ordonné et de laisser ce qui est interdit. Le Prophète a dit : « Celui qui ne laisse pas le mensonge, sa mise en pratique et l’ignorance, Allah n’a pas besoin qu’il laisse sa nourriture et sa boisson. »
            (Boukhari)
            Cela confirme l’ordre pour le jeûneur d’accomplir les obligations et de s’éloigner des choses interdites, paroles et d’actes. Il ne doit pas calomnier les gens, mentir, chercher à causer des différents entre eux, réaliser de ventes illicites, il doit s’éloigner de tous les interdits. S’il fait cela durant tout le mois, son âme se rectifiera pour le restant de l’année
            Mais il est regrettable de voir que la plupart des jeûneurs ne font pas la différence entre leurs jours de jeûne et leurs jours de rupture. Ils restent sur leurs habitudes de délaissement des obligations, d’accomplissement des interdits. On ne voit même pas qu’ils jeûnent et bien que ces choses n’annulent pas le jeûne, elles en diminuent la récompense, il se peut même que (leur charge) dépasse celui de la récompense du jeûne et ainsi ils en perdront la récompense


            Par Cheikh Mohammed Ibn Salah Al-Otheymine
            A suivre

            تعليق


            • #8
              رد: dossier " Ramadan "


              Conseils pour le mois de Ramadan


              Cheikh Ibn Bâz



              De ‘Abdul ‘Aziz Ibn Baz à celui qui le lira parmi les musulmans, qu’Allah fasse que j’emprunte, ainsi que les musulmans, le chemin de la foi, et qu’Il m’accorde, ainsi qu’à eux, la compréhension de la Sunna et du Coran. Amîne. Que la paix et la miséricorde d’Allah soient sur vous, ainsi que Sa bénédiction. Cela dit



              Ceci est conseil concis sur la vertu du jeûne et de la prière de la nuit du mois de Ramadan, et la vertu de s’empresser d’accomplir des œuvres pieuses, et un éclaircissement de quelques règles importantes qui pourraient échapper à certaines personnes



              Il a été authentifié du messager d’Allah (salallahu’ alayhi wasalam) qu’il annonçait à ses compagnons l’arrivée du mois de ramadan, et les informait que les portes de la miséricorde et du paradis restaient ouvertes pendant ce mois, que les portes de l’enfer étaient fermées et les diables enchaînés



              Il dit (salallahu’ alayhi wasalam) : Lors de la première nuit de Ramadan, les portes du paradis s’ouvrent et on n’en ferme aucune, et les portes de l’enfer se ferment et on n’en ouvre aucune, et les diables sont enchaînés. Un héraut appelle : « ô toi qui veux le bien, avance, ô toi qui veux le mal, recule ». Allah a des affranchis de l’enfer. Et ceci, chaque nuit



              Et il dit (salallahu’ alayhi wasalam) : Le mois de ramadan vous est venu, mois de bénédiction de laquelle Allah vous couvre pendant celui-ci, la miséricorde descend, les péchés cessent et l’invocation est exaucée. Pendant ce mois, Allah observe votre concurrence dans l’accomplissement des bonnes actions et s’en vante auprès de Ses anges. Montrez à Allah lequel parmi est le meilleur en bonnes actions, et certes le perdant est celui qui est privé (pendant ce mois) de la miséricorde d’Allah



              Et il dit (salallahu’ alayhi wasalam) : « Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi et en espérant la récompense d’Allah, ses péchés passés lui seront pardonnés, et celui qui prie les nuits de Ramadan avec foi et en espérant la récompense d’Allah, ses péchés passés lui seront pardonnés, et celui qui prie la nuit d’Al-Qadr avec foi et en espérant la récompense d’Allah, ses péchés passés lui seront pardonnés



              Et il dit (salallahu’ alayhi wasalam) : « Allah Tout Puissant dit : Toute (bonne) action du fils d’Adam est pour lui, elle est multipliée de dix à sept cents fois, sauf le jeûne, car Il est à Moi et c’est Moi qui le récompense. Il (le jeûneur) abandonne pour Moi ses désirs et sa nourriture. Le jeûneur possède deux joies : l’une lorsqu’il rompt le jeûne, l’autre lorsqu’il rencontre son Seigneur. Et certes, l’haleine du jeûneur est plus agréable auprès d’Allah que l’odeur du musc

              Et les hadiths sur les vertus de Ramadan, de veiller ses nuits en prière et du jeûne sont très nombreux



              Il convient au croyant qu’il profite de cette occasion qu’Allah lui a accordée d’atteindre qui est le mois de Ramadan. Donc, qu’il s’empresse vers l’obéissance, s’éloigne des mauvaises actions et s’efforce d’accomplir ce qu’Allah lui a rendu obligatoire, surtout les cinq prières, car elles sont le pilier de l’islam et les obligations les plus importantes après les deux attestations. Il est obligatoire à chaque musulman et musulmane de les préserver et de les accomplir en leurs temps avec recueillement et quiétude




              De même, parmi les plus importantes obligations (de la prière), pour les hommes, est de les accomplir en commun dans les maisons d’Allah (les mosquées), dans lesquelles Allah a permis qu’on évoque Son nom, comme Il dit : Et accomplissez la prière, et acquittez la Zakât, et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent
              [sourate Al-Baqarah : 43]



              « Soyez assidus aux prières et surtout la prière médiane ; et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité »
              [sourate Al-Baqarah : 238]



              Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur prière, qui se détournent des futilités, qui s’acquittent de la Zakât, et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], si ce n’est avec leurs épouses ou les esclaves qu’ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ; alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs ; et ceux qui veillent à la sauvegarde des dépôts qui leur sont confiés et honorent leurs engagements, et ceux qui observent strictement leur prière. Ce sont eux les héritiers, qui hériteront le Paradis pour y demeurer éternellement
              [sourate Al-Mu’minun : 1-11]



              Et le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : Le pacte entre nous et eux est la prière, celui qui l’abandonne a mécru


              Et l’obligation la plus importante après la prière est l’acquittement de la zakat, Comme Allah Tout Puissant dit : Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la prière et d’acquitter la Zakât. Et voilà la religion de droiture
              [sourate Al-Bayyinah : 5]



              Accomplissez la prière, acquittez la Zakât et obéissez au messager, afin que vous ayez la miséricorde [sourate An-Nur : 56]



              Le Livre d’Allah et la Sunna de Son prophète montrent que celui qui ne s’acquitte pas de la zakat sur ses biens sera châtié pour cela le Jour de la Résurrection



              La chose la plus importante après la prière et la zakat est le jeûne du mois de Ramadan qui est un des cinq piliers de l’islam cités dans la parole du prophète : « L’islam est bâti sur cinq : l’attestation qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Muhammad est le messager d’Allah, l’accomplissement de la prière, l’acquittement de la Zakat, le jeûne de Ramadan et le pèlerinage


              Il est obligatoire au musulman de préserver son jeûne et sa prière de nuit, de tout ce qu’Allah lui a interdit comme paroles et actes, car ce qui est visé par le jeûne est l’obéissance à Allah, prendre en haute considération les limites sacrées d’Allah, et l’effort de l’âme (Djihad annafss) contre ses passions dans l’obéissance à Son Maître, afin de la forger à la patience sur ce qu’Allah a interdit. Le but n’est pas seulement de délaisser la nourriture et la boisson et toute autre chose qui annule le jeûne, ainsi il a été authentifié, que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « Le jeûne est un bouclier (jounnah), si l’un de vous jeûne qu’il ne tienne pas de propos obscènes et ne crie pas, et si quelqu’un l’insulte ou l’importune, qu’il dise : je suis en état de jeûne. » Et il a été authentifié qu’il a dit : « Celui qui ne laisse pas le mensonge et sa pratique et l’ignorance, Allah n’a pas besoin qu’il délaisse sa nourriture et sa boisson. »



              On sait d’après ces textes et d’autres que le jeûneur doit prendre garde à tout ce qu’Allah lui a interdit et préserver tout ce qu’Allah lui a rendu obligatoire. De cette façon, on espère pour lui le pardon, l’affranchissement du feu et l’acceptation de son jeûne et de sa prière de nuit




              Et il est des choses qui peuvent échapper à certains, parmi lesquelles


              Il est obligatoire au musulman de jeûner avec foi et espoir en la récompense, non par ostentation, ni par suivi des gens, de sa famille et du pays. Mais il faut que ce qui l’amène au jeûne soit sa foi qu’Allah le lui a rendu obligatoire, et qu’il espère la récompense auprès de son Seigneur pour cela. De même pour la prière de nuit du mois de Ramadan, le musulman doit l’accomplir avec foi et en espérant la récompense de son Seigneur, pas pour une autre raison. C’est pour cela que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi et en espérant la récompense d’Allah, ses péchés passés lui seront pardonnés, et celui qui prie les nuits de Ramadan avec foi et en espérant la récompense d’Allah, ses péchés passés lui seront pardonnés, et celui qui prie la nuit d’Al-Qadr avec foi et en espérant la récompense d’Allah, ses péchés passés lui seront pardonnés


              Et parmi les règles qui peuvent échapper à certains


              Ce qui peut atteindre le jeûneur comme blessure, saignement de nez, vomissement ou remontées gastriques involontaires, etc., toutes ces choses n’annulent pas le jeûne, par contre, pour celui qui s’est fait vomir, cela annule son jeûne, d’après la parole du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) : Celui qui vomit n’a pas à compenser le jeûne, et celui qui se fait vomir doit compenser le jeûne


              Et parmi ceci : ce qui peut arriver au jeûneur comme retardement du ghusl (grandes ablutions ou bain rituel) jusqu’au fajr. Et ce qui peut arriver à certaines comme retardement du ghusl après les menstrues ou les lochies, jusqu’après le lever du fajr. Si la femme voit qu’elle est de nouveau en état de pureté avant le fajr, il lui est obligatoire de jeûner, et il n’y a pas de mal à retarder le ghusl jusqu’à l’arrivée du fajr, mais elle ne doit pas le retarder jusqu’au lever du soleil, au contraire elle doit se purifier et prier avant le lever du soleil. De même pour celui qui est état d’impureté majeure (après un rapport sexuel ou une éjaculation), il ne doit pas retarder le ghusl jusqu’après le lever du soleil, mais il doit se purifier et prier le fajr avant le lever du soleil. Et l’homme doit se presser de le faire afin de pouvoir accomplir la prière du fajr en commun



              Parmi les choses qui n’annulent pas le jeûne : La prise de sang et l’injection non nutritive, mais le fait de le repousser jusqu’à la nuit est prioritaire et meilleur, si cela est possible, d’après la parole du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) : « Laisse ce qui te jette dans le doute pour ce qui ne t’y jette pas. » Et sa parole : Celui qui délaisse les ambiguïtés a préservé sa religion et son honneur



              Parmi les choses dont le jugement échappe à certains : l’absence de quiétude dans la prière, qu’elle soit obligatoire ou surérogatoire, les hadiths authentiques du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) montrent que la quiétude est un pilier de la prière, sans laquelle la prière n’est pas valide. Et la quiétude est le calme (l’immobilité) dans la prière et le recueillement et l’absence d’empressement, jusqu’à ce que chaque vertèbre revienne à sa place. De nombreuses personnes prient pendant Ramadan la prière du Tarawih sans réfléchir (sur le sens des versets) et sans quiétude, au contraire ils picorent, et la prière accomplie de cette façon est nulle, et celui qui l’accomplit est pécheur et n’est pas récompensé



              De plus, parmi les choses dont le jugement peut échapper à certains : L’opinion de certains qu’il n’est pas permis de prier moins de vingt raka’at pour tarawih, et l’opinion de certains qu’il n’est pas permis de prier plus que onze ou treize raka’at, et toutes ces opinions sont déplacées, et elles sont une erreur qui contredit les preuves



              Les hadiths authentiques du messager d’Allah montrent qu’il y a une certaine largesse pour la prière de la nuit, il n’y a pas de limite définie qu’il n’est pas permis de dépasser. Au contraire, il a été authentifié que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) priait onze raka’at pendant la nuit, et il a pu en prier moins pendant Ramadan ou en dehors. Lorsqu’il a été interrogé sur la prière de la nuit, il a dit : « Priez-la paire par paire, et si l’un d’entre vous craint que le Subh n’arrive qu’il prie une raka’a qui rendra impair ce qu’il a prié. (Rapporté par Boukhary et Mouslim)



              Il n’a pas précisé un nombre de raka’at, ni pendant Ramadan ni en dehors. C’est pourquoi les compagnons, à l’époque de ‘Umar, ont parfois prié vingt-trois raka’at, et d’autres fois onze raka’at, tout ceci a été authentifié de ‘Umar et des compagnons à son époque



              Certains Salafs priaient pendant Ramadan trente-six raka’at et en ajoutaient trois pour le witr, d’autres priaient quarante et une raka’at. Shaykh Al-islam Ibn Taymiyyah et d’autres ont rapporté ceci des gens de science, et comme il l’a rappelé, il y a une certaine largesse dans cette question, et il a également rappelé qu’il est meilleur pour celui qui allonge la récitation, l’inclination et la prosternation, de réduire le nombre (de raka’at), et pour celui qui raccourcit la lecture, l’inclination et la prosternation, d’augmenter le nombrede raka’at. Ceci est le sens de sa parole



              Celui qui médite sur la Sunna verra qu’il est meilleur de prier onze ou treize raka’at, pendant Ramadan ou en dehors, car c’est là que s’est arrêté l’acte du prophète salallahu’ alayhi wasalam la plupart du temps. De même, c’est ce qui est moins contraignant pour les musulmans et plus proche du recueillement et de la quiétude. Il n’y a pas de mal à rajouter (dans le nombre de raka’at), cela n’est pas détestable, comme on a pu le voir




              Il est préférable, pour celui qui prie avec l’imam la prière de nuit de ramadan, qu’il ne s’en aille qu’avec l’imam, d’après la parole du prophète : « Si l’homme prie avec l’imam jusqu’à ce qu’il parte, on lui écrit la prière d’une nuit entière



              Il est légiféré à l’ensemble des musulmans de faire des efforts dans les différentes adorations dans ce mois béni parmi les prières surérogatoires, la lecture du Coran avec méditation et réflexion, l’augmentation dans le Tasbîh (dire Subhannallah (gloire à Allah)), Tahlîl (dire La ilaha illallah (il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah), Tahmîd (dire Al-Hamdu lillah (louange à Allah), Takbîr (dire Allah Akbar (Allah est le plus grand)), la demande de pardon, les invocations légiférées, ordonner le bien, réprouver le mal, appeler à Allah Tout-Puissant, aider les pauvres et les indigents, faire des efforts dans l’obéissance aux parents, honorer les liens de parenté, s’occuper de son voisin, visiter le malade, et d’autres choses encore parmi les diverses bonnes actions. Ceci d’après la parole du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) citée précédemment : « Pendant ce mois, Allah observe votre concurrence dans l’accomplissement des bonnes actions et s’en vante auprès de Ses anges. Montrez à Allah lequel parmi vous est le meilleur en bonnes actions, et certes le perdant est celui qui est privé (pendant ce mois) de la miséricorde d’Allah. » Et d’après ce qu’on rapporte de lui : « Celui qui accomplit (pendant Ramadan) un acte parmi les actes de bien est comme celui qui a accompli une obligation en dehors (du mois de Ramadan), et celui qui accomplit une obligation est comme celui qui en accomplit soixante-dix en dehors (du mois de Ramadan). » Et sa parole dans le hadith authentique : Une ‘Umra accomplie pendant Ramadan est comme (la récompense) d’un hajj –ou il a dit- d’un hajj en ma compagnie



              Et les hadiths et les narrations qui montrent cet empressement et cette concurrence dans les différents types de bonnes actions pendant ce noble mois, sont nombreux.



              Nous demandons à Allah qu’Il nous accorde, ainsi qu’à tous les musulmans, tout ce qu’il contient comme agrément, et qu’Il accepte notre jeûne et notre prière, et qu’Il améliore nos situations et nous fasse revenir des égarements des tentations, comme nous Lui demandons, gloire à Lui, qu’il améliore les gouverneurs des musulmans, et qu’Il réunisse leurs paroles sur la vérité, Il est certes Celui qui possède cela et Celui qui en est capable.





              Source : Risâlatân Mawjizatân fi Az-Zakât wa As-Siyâm


              Traduit par le site salafs.com et révisé par l’équipe d’islamhouse.

              تعليق


              • #9
                رد: dossier " Ramadan "



                Quelles sont les différentes sortes de jeûne




                Les différentes sortes de jeûnes sont : obligatoire, selon la Sunna, Le conseillé, le surérogatoire, l’interdit et le déconseillé

                Le jeûne obligatoire : C’est le mois du ramadan, si on manque un jour involontairement on doit le refaire, si c’est volontaire on doit procéder à la Kafara

                Le jeûne de la Sunna : Le jour d’Achoura dixième jour du Mouharam, de préférence le neuvième et le dixième jour de Mouharam

                Le jeûne conseillé : Jeûne les mois sacrés, tel que le mois de Cha’ban, les dix premiers jours du mois Dou al-Hidja, le jour de Arafat (excepté les pèlerins), les six jours du mois de Chawal, trois jours de chaque mois, ou tous les jeudis et tous les lundis

                Le jeûne surérogatoire : On peut jeûner les jours qu’on veut à l’exception des jours interdits. La femme ne peut jeûner qu’avec l’autorisation de son époux

                Le jeûne interdit : le jour de la fin du mois de Ramadan, l’Aïd al-Fitr, le jour du sacrifice du mouton « l’Aïd al-Kebir » plus les deux jours qui suivent,exception faite pour le pèlerin qui expie par le jeûne le prix du sang versé : « diya ». La femme ne doit pas jeûner pendant ses menstrues

                Le jeûne déconseillé : Jeûner tous les jours sans arrêt, le jeûne du vendredi, le dernier jour de Cha’ban la nuit du doute

                Cheikh Ibn Jawzi

                تعليق


                • #10
                  رد: dossier " Ramadan "



                  La nuit du Destin



                  Cliquez insha Allah

                  Conférence d'Abu Anas


                  Le prophète (salla Allah 3layhi wasalam) dit
                  «Toutes les fautes passées sont pardonnées à celui qui passe la nuit du Destin en veillée pieuse avec foi et espoir de récompense»
                  (Moslim)
                  Le prophète (salla Allah 3layhi wasalam) dit
                  «Cherchez la nuit du Destin parmi les nuits impaires de la dernière décade du mois de Ramadan»
                  (Boukhari)

                  c'est à dire la nuit dont le lendemain correspond au 21, 23, 25, 27 ou 29 de Ramadan
                  Le prophète (salla Allah 3layhi wasalam) a recommandé de répéter cette invocation au cours de la nuit du Destin: «O; mon Dieu! Tu est indulgent, Tu aimes le pardon: fais-moi grâce!

                  Allahoumma innaka 'afouwwoune touhibboul 'afouwa
                  fa'fou 'anni

                  تعليق


                  • #11
                    رد: dossier " Ramadan "




                    Ramadhan à travers le monde











                    تعليق


                    • #12
                      رد: dossier " Ramadan "





                      fatawa








                      en pdf




                      livre

                      تعليق


                      • #13
                        رد: dossier " Ramadan "




                        Si l'on s'attache quelque peu à étudier la réalité de la pratique du jeûne aujourd'hui dans notre communauté, à porter un regard objectif sur le comportement de nos coreligionnaires, force est de constater qu'entre l'idéal de comportement de notre Prophète, sur lui la paix et le salut, des nobles compagnons, des salaf salah et la réalité de notre conduite, existe un gouffre
                        ■ Pour nombre de musulmans, l'adoration se résume de nos jours à perpétuer de vieilles traditions. La prière et le jeûne sont devenus des habitudes qu'ils accomplissent par mimétisme avec la communauté dans laquelle ils vivent. Autour d'eux les gens prient et jeûnent, ils en font donc de même. De telles personnes ne jeûnent pas dans l'espoir de gagner le pardon et l'agrément de leur Seigneur alors que le Bien-aimé, sur lui la paix et le salut, a dit : «Quiconque jeûne le mois de Ramadan avec foi en espérant d'Allah exclusivement la récompense, verra ses péchés antérieurs pardonnés », Al Bûkhari et Mûslim
                        ■ Durant ce mois béni de Ramadan, nous devrions rivaliser dans les bonnes œuvres, multiplier les adorations, au lieu de cela nous assistons à des concours de plats préparés, les divertissements les plus atterrants, indignes certes de notre communauté, s'évertuent sur toutes les chaînes à vider ce mois béni de tout sens spirituel et religieux, pour n'en faire qu'une autre saison marchande
                        ■ On se rue dans les magasins afin d'acheter les dernières "promotions ramadan", quitte à faire la queue et à perdre un temps si précieux s'il était passé dans l'obéissance d'Allah. Certains pays musulmans voient même leurs villes paralysées par les embouteillages. Et que dire de ces bonnes mères au foyer prisonnières de leurs fourneaux !
                        ■ Nombreux aussi hélas sont ceux qui durant les journées de jeûne, afin de tromper leur faim et leur soif, "tuent" le temps devant la télévision ou leur ordinateur. Que dire par exemple de celui ou celle qui passe d'un film ou d'un feuilleton à l'autre, d'une scène qui montre ce que Allah le Très-Haut nous a interdit de regarder à une autre pire que la précédente, tout cela avec bien souvent un fond musical ? Voilà ce que certains appellent « tuer » le temps alors qu'Allah le Très-haut dit : "Par le Temps ! L'homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s'enjoignent mutuellement la vérité et s'enjoignent mutuellement l'endurance"
                        (Sourate 130)
                        ■ Ils manquent les prières de Taraweeh, ne lisent pas le Coran, ne se soucient même pas de Laylat al Qadr, cette nuit qui vaut mieux que mille mois. On a même vu certains musulmans se consacrer la nuit, durant ce mois, à tant d'activités (sport, apprentissage des langues, rencontres entre amis, etc.) qu'ils en arrivent à se coucher peu avant l'Adhan du Fajr…pour ne pas se réveiller
                        ■ ‘Abdul-Waahid Ibn Zayd, qu'Allah lui accorde Sa Miséricorde, avait l'habitude de pleurer et de dire: “La mort prive l'homme de la prière, du jeûne, et des joies de l'accomplissement des adorations.". Encore faut-il avoir un cœur sain pour goûter aux plaisirs de l'adoration d'Allah le Très-Haut et nous ne pouvons que nous souvenir de cette parole de Waheeb Ibn Al-Ward, qu'Allah lui accorde Sa Miséricorde, qui, quand on lui a demandé : le pécheur goûte-t-il aux délices de l'adoration, a répondu : "Non, ni même d'ailleurs celui qui a cherché à pécher !"


                        Qu'Allah nous agréé tous et nous compte parmi les
                        pieux. Amine
                        (D'après Mohamed Patel)

                        تعليق


                        • #14
                          رد: dossier " Ramadan "

                          جزاك الله خيرا



                          __________________

                          تعليق


                          • #15
                            رد: dossier " Ramadan "

                            اللهم بلغنا رمضان

                            تعليق

                            يعمل...
                            X